Le nombre de fois où j’ai renoncé à un projet, où je n’ai pas osé faire telle chose ou telle autre chose parce que je ne m’en croyais pas capable… Mais ça c’était avant….

Je ne dis pas qu’aujourd’hui je ne me retrouve pas face à des situations qui me challengent et qui me mettent dans des zones d’inconfort et de doutes. Mais de façon générale j’arrive à faire ce qu’il faut dans ma petite tête pour reprendre le dessus et me diriger vers ce que je souhaite atteindre.

Aujourd’hui je me propose de partager avec vous 5 réflexes que j’ai adoptés pour ne plus tomber dans les pièges du manque de confiance en soi. Vous ne les connaissez pas?  L’auto-sabotage, l’auto-dévalorisation, la capacité à voir uniquement ce que l’on ne réussit pas et j’en passe. Ça vous parle?

Bien entendu selon le degré de manque de confiance en soi que l’on a,  ces réflexes devraient être complétés par autre chose, mais si on ne fait rien de différent…rien ne changera et on s’auto-condamnera à rester enfermé dans ses prisons mentales.

1- Nul n’est parfait.

On le sait tous et pourtant on oublie si souvent ces « vérités établies »  : nous sommes tous unique et nul n’est parfait. Alors pourquoi diable nous nous obstinons à exiger de nous-même cette satanée perfection. On veut toujours être plus ceci, plus cela, faire mieux ceci et faire mieux cela. Je vous rassure je fais aussi partie de ces personnes que je suis en train de décrire…Mais je me « soigne ». J’entends par là que je fais ce qu’il faut pour atteindre la meilleure version de moi-même, être always au top ,mais sans pour autant m’auto-flageler parce que je ne suis pas multifonctions, que je ne réussis pas tout ce que je t’entreprends dans la vie  du premier coup.  Bon en vrai je passe par tout ça, mais l’idée c’est de faire en sorte que ça ne dure pas.

J’ai pour habitude de dire, chacun ses compétences…C’est pour ça qu’on ne fait pas tous les mêmes metiers et qu’il est bien de s’adresser aux autres quand on ne sait pas faire.

J’adore cette citation de l’Abbé Pierre qui nous rappelle qu’on peut faire de grandes choses sans pour autant être parfait.

Ne serait-il pas plus simple de prendre en compte ses qualités et ses faiblesses et de travailler à partir de cette base plutôt que se morfondre et de ne pas faire parce qu’on n’est pas au top dans certaines aires de sa vie?

⇒ Réflexe 1 : même si je ne suis pas parfait je fais ce que je me propose. 

 

2- Se concentrer sur le positif

Oui je crois qu’il est important de se centrer sur ses qualités, sur les choses qu’on a déjà accomplies et sur ses réussites, les petites et les grandes. Parce que mises bout à bout, ça en fait des choses. Bien entendu si en lisant ces lignes tu te dis que tu n’as aucune qualité, que tu n’as jamais rien réussi, que tu n’as jamais rien accompli… C’est possible…Mais à mon avis ce serait bien de te rapprocher de quelqu’un qui pourrait t’aider à aller mieux. On a tous fait des choses bien. Tu peux aussi lire mon article « Petite philosophie du bonheur ». 

Je pense à une de mes lectrices qui me faisait part de sa détresse dans sa vie de couple et au sujet de son physique… Mais elle a eu trois magnifiques enfants, elle a une bonne situation professionnelle et même si aujourd’hui sa vie de couple est partie en cacahuètes,  elle a quand même vécu une belle histoire et a eu des enfants.

Alors oui on peut se focaliser sur tout le négatif de cette situation, et ainsi se faire du mal et se traiter de tous les noms en se disant je ne suis pas capable de, je n’ai pas été à la hauteur pour…. Oui dans un moment de ce type, un moment de grande détresse personnelle, je vous l’accorde ce n’est pas le meilleur moment pour se dire je suis au top, j’assure… Mais prenez le temps aussi chaque jour de vous rappeler ce que vous avez bien fait… Ça fait vraiment du bien … Essayez! Vous m’en direz des nouvelles, pas 10 secondes, ni une fois, faites-en une routine quotidienne et on en reparle… 😉

⇒Réflexe 2 : je me concentre sur ce que j’ai déjà réalisé, sur mes qualités. 

 

3- Un pas après l’autre

La plupart du temps quand on n’a pas confiance en soi on voudrait que tout ça s’arrange du jour au lendemain, comme par magie. Je suis timide, je n’ose pas dire non, je n’aime pas mon corps, je ne me sens pas à la hauteur et hop! Je voudrais que tout ça disparaisse comme par enchantement…. C’est possible… Si, si je vous l’assure…mais tout seul… !? C’est compliqué. Il y a de très bonnes démarches de développement personnel, de bons thérapeutes, ou encore l’hypnose qui donnent de très bons résultats. Mais si on doit faire changer les choses seul….Il faut se proposer d’avancer à petit pas.

Proposez vous des petits challenges à dépasser au fur et à mesure. Même s’ils paraissent insignifiants. Mais il faut gagner du terrain petit à petit. Prenons le cas de l’enfant qui fait ses premiers pas. Il ne se met pas à marcher et à courir du jour au lendemain. Probablement il  commencera par essayer de se mettre assis puis il essayera de ramper.  Il essayera de se lever.  Et il gagnera du terrain petit à petit jusqu’à faire ses premiers pas hésitants. Par la suite il marchera avec assurance, jusqu’à pouvoir courir dans tous les sens sans que rien ne l’arrête.

A vous de définir quels sont ces petits paliers pour atteindre le stade de confiance qui serait pour vous satisfaisant.

⇒ Réflexe 3 : j’avance petit à petit sans brûler les étapes. 

4- Faire comme si

La plupart du temps quand on n’a pas confiance en soi, quand on ne fait pas les choses c’est que c’est nous-mêmes qui nous nous enfermons dans une prison mentale.

Oui j’ai bien dit prison mentale…parce qu’après tout la confiance en soi, est un sentiment que chacun a de lui-même et qui vient de l’intérieur. On peut penser que oui mais c’est lui là ou elle qui a dit ceci ou cela et qui du coup m’a complètement fait perdre ma confiance en moi….Mais c’est moi qui accepte son jugement, son opinion et qui décide que ce qu’il ou elle pense est suffisamment valide pour que je m’enlève toute valeur ou toute possibilité de me sentir à la hauteur de faire telle ou telle chose.

Un petit tour pour « tromper » son cerveau : 

Dans les courants de développement personnel il existe une technique qui s’appelle « le comme si ». Elle ne s’utilise pas vraiment comme je vais vous l’expliquer maintenant mais en dérivé cela fonctionne bien. Lorsque je suis face à un challenge, ou dans une situation oú mon estime de moi-même flanche un peu, je fais comme si j’étais au top et je me projette avec tout mon potentiel. Je me demande comment je ferai si je pouvais? Si je n’avais pas toutes ces peurs? Et si je ne me sentais pas aussi incapable de faire face? Qu’est-ce que cela donnerait?

Si ça me coute je cherche une autre situation dans laquelle je sais que je peux le faire et je m’imagine réagir et agir de cette façon là même si le contexte n’est pas le même.

Un exemple ?

Je me suis retrouvée dans une situation d’entrainement ou je devais m’entrainer avec deux filles bien plus expériementées que moi et plus « fortes » que moi…. J’aurai pu me dégonfler et  me dire que j’allais me payer la honte devant elles. Mais je me suis dit que j’allais réussir à être à la hauteur. Certes chacune avait son niveau mais qu’à aucun moment je n’aurai à rougir devant elles.  Je me suis posée la question et si tu pouvais faire aussi bien qu’elle ça donnerait quoi? Et si tu avais leurs capacités? Alors, je me suis visualisée réussir à tenir le rythme et du coup ça a tellement bien fonctionné que j’ai même battu mes records ce jour-là.

Lorsque l’on est enfant on est capable de facilement rentrer dans ces jeux de rôles et une fois adultes on a tendance à perdre cette faculté. Faites semblant…. !! Ça ne marchera pas toujours mais très souvent ça apportera du mieux être. Après tout, qui ne se met pas un masque et qui ne fait pas semblant d’être quelqu’un d’autre dans des situations données? Alors pourquoi pas faire semblant d’être aussi au top que l’on voudrait…Imaginez si votre cerveau se prenait au jeu…Que risquez-vous à essayer? 😉

⇒Réflexe 4 : Et si je jouais à être celui ou celle que je veux être

5- Personne ne le fera à votre place

On peut très bien passer une vie à ne pas avoir confiance en soi et trouver ça normal….Mais la confiance en soi est à l’intérieur de chacun …et si vous décidiez donc de changer les choses ?? Peu importe quel chemin vous allez emprunter pour vous sentir mieux. Peu importe si mes petits réflexes vous aident ou ne vous aident pas…

Mais personne ne pourra faire le parcours à votre place. Personne ne pourra décider pour vous que ça suffit, que vous avez laissé passer assez d’opportunités, que vous vous êtes refusé suffisamment de choses à cause de l’image que vous avez de vous. Et s’il était temps d’agir? Que ce soit par des petites actions glanées ci et là sur internet, par la lecture d’un livre de développement personnel, par un programme d’autohypnose, par un travail avec un thérapeute, par le moyen qui vous semblera le meilleur pour vous. On aura toujours des zones à travailler. Alors autant s’y mettre et ne pas accepter les choses comme une fatalité. Avoir confiance en soi c’est avant tout une façon de penser et on peut changer ses pensées.

« Nous sommes ce que nous pensons ». Bouddha 

⇒ Réflexe 5 : Je suis aux commandes de ma vie. Ce ne sont  pas les autres qui feront les choses pour moi. 

 

Et vous quels sont vos réflexes, vos astuces pour booster votre confiance en vous?

 

    2 commentaires

  1. Nina 15 février 2018 at 10 h 40 min Répondre

    Coucou! La confiance en soi est un sujet difficile que seul soi-même peut répondre, peut y faire fasse.
    Moi je manque beaucoup de confiance en moi, je connais les raisons mais j’ai beaucoup de mal à maîtriser mes doutes.
    Je prends note de tes conseils, qui sont excellents
    Bisous de La Réunion

  2. Katy 15 février 2018 at 15 h 49 min Répondre

    Merci pour cet article et ces astuces sur ce sujet si délicat qui a forcément concerné chacun d’entre nous un jour! 👍🏼👍🏼
    Pour ma part, mon astuce par exemple pour porter des vêtements féminins et sexy malgré la cellulite sur les cuisses et le petit bidon, ressemble à ce que tu dis dans le Comme Si… sauf que, je m’introduis dans TON corps et dans TA tête 😱😅… oui, souvent j’essaie de me dire « Emmanuelle penserait si, elle se sentirait comme ça, elle marcherait comme ça… » pour pouvoir porter des types de vêtements… pour d’autres choses, je choisirai un autre modèle, tout dépend de ce que je veux faire. Le fait de me croire « dans » mon modèle va me permettre d’acquérir un peu plus de confiance en moi pour faire ce que je dois faire…
    et le top du top, c’est quand, j’arrive à mettre un vêtement sexy et que j’ai une validation extérieure, genre quelqu’un qui me fait remarquer que je suis jolie… là ça augmente encore un peu plus ma confiance en moi, et ça valide des choses dans ma tete qui me permettront de mettre plus aisément un vêtement féminin et sexy la prochaine fois… 😊

Laisser un commentaire