J’ai un peu délaissé ce blog ces derniers temps… 🙄 Oui c’est vrai mais c’était pour une bonne raison… Ma deuxième compétition. Mais je vous dois des excuses chères lectrices et chers lecteurs pour vous avoir laissé aussi longtemps sans article. Oui, oui…. J’ai eu des petites plaintes, des questions et des réclamations…Alors ça me fait plaisir parce que cela veut dire que, même si vous ne me manisfestez pas toujours votre adhésion dans les commentaires sur ce que j’écris, vous êtes là et vous appréciez mes articles. 😀

J’ai donc eu le plaisir de participer à une autre compétition mais ce n’est pas l’objet de cet article. 😉

Aujourd’hui j’ai envie de vous dire que, si vous le décidez, tout est possible vous pouvez transformer votre corps . Vous pouvez arrêter de vous faire du mal en collectionnant les régimes et en vous épuisant des heures à faire uniquement du cardio.  Alors… avant que quelqu’un ou quelqu’une lève les yeux ou les bras au ciel et dise halte, stop là, foutaise… ou je ne sais quoi d’autre pour manifester son désaccord avec moi, je veux dire haut et fort que dans cet article je vais m’exprimer sans aucun fondement scientifique mais uniquement sur la base de mon vécu. Je vais vous donner les grandes lignes et je reviendrai de façon plus détaillée sur chaque partie dans des articles dédiés.

 

 

Changer c’est d’abord une décision :

La décision :

Pour ceux et celles qui me suivent depuis le début, vous savez que l’approche de mes 40 ans a été le déclic pour moi. C’est ce qui m’a fait démarrer dans le milieu du crossfit dans un premier temps puis de la musculation. Pour les autres, je vous renvoie aux différents articles qui retracent mon parcours.

  • Ma relation avec le sport (avant) : Ici
  • Comment est né le challenge compétition : Ici

Vous y arriverez seulement le jour où vous prendrez une décision qui vient du fond de vos tripes… Vous m’excuserez l’expression mais je crois sincèrement que c’est vrai et que c’est LA clé. Il faut un vrai objectif, quelque chose qui va vous faire vibrer, espérer, vous battre et vous permettre de continuer lorsque cela deviendra difficile…parce que malgré la passion, malgré l’implication et malgré l’effet drogue que la musculation et les changements peuvent occasionner chez vous…Il y a des moments moins évidents que d’autres et si vous le faites pour les mauvaises raisons il est possible que vous lâchiez prise dès la première difficulté.

L’objectif:

Alors challengez-vous… Définissez un objectif concret. Je vous renvoie, par exemple, à mon article qui permet de se monter un objectif bien ficelé (). Prenez le temps de formuler votre objectif, s’il est bien ficelé le parcours sera commencé avant même que vous fassiez la première démarche. Il n’y aura plus de marche arrrière possible. Si vous ne savez pas ce que vous voulez si ce n’est fantasmer sur les fesses ou les cuisses d’une telle ou telle autre merveille que vous voyez sur les réseaux sociaux ou sur scène… Pensez que les photos ne sont que des instants figés oú on se montre sous son meilleur angle et la scène c’est encore autre chose, mais pareil, j’y reviendrai.

Quels moyens êtes-vous prêts à débloquer ? Quel temps avez-vous à y consacrer ? Quel budget mensuel pouvez-vous dedier à votre transformation? Bref tout un tas de questions que vous ne pouvez pas passer sous silence. Il ne suffit pas de se pointer à la salle, faire 12 squats et 3 séries d’abdos et penser que ça y est c’est gagné. Je pense aujourd’hui avoir atteint mon premier palier d’objectif et pourtant j’en ai quand même bavé un peu même si 90% du temps c’est un vrai bonheur au quotidien. Changer ça booste, ça motive, ça donne envie d’aller plus loin et même si c’est comme une sculpture, qu’il faut du temps pour certains résultats, les débuts seront encourageants.

 

Changer : l’alimentation le nerf de la guerre

Une chose qu’il va falloir admettre définitivement, le plus dur ce n’est pas le sport…mais la diète.

Non pas parce que l’on ne mange rien…Personnellement il y a des moments oú j’ai eu du mal à tout manger… Attention je ne parle pas de la période de sèche où là c’est une autre histoire…mais il faut se mettre dans la tête que ce sont de vrais changements à mettre en place et de façon durable. Il s’agit d’une nouvelle façon de concevoir l’alimentation et une hygiène de vie à développer.

Alors oui…c’est le monde de la pesée…Il faut peser ce que l’on mange. J’ai beaucoup de questions sur l’alimentation et je ne peux malheureusement pas vraiment vous répondre. Car là c’est vraiment à adapter en fonction de chaque personne et de ses objectifs. Mais je pense que je vais finir par faire un article que là-dessus.

J’en ai mangé des kilos de légumes, j’ai supprimé le sucre sous toutes ses formes, hormis les fruits, mais là aussi quantité limitée…. Et durant la dernière phase de sèche il n’y en avait plus du tout. J’ai limité les matières grasses et pratiquement supprimé le sel. Mais je n’ai pas supprimé les féculents. Contrairement à ce que l’on peut croire j’en ai mangé en quantité suffisante et j’ai appris à manger des légumineuses, tous les jours.

Donc si  vous voulez  un vrai changement, voir le gras diminuer, la cellulite s’estomper voire s’en aller…il va falloir renoncer à une alimentation trop riche, trop sucrée, faite de tout un tas de choses qui finalement sont bonnes pour la bouche mais pas pour la santé, ni pour le corps de vos rêves.

Je réalise en écrivant tout ça que je dresse un tableau qui à l’air tristounet…ce n’est pas vrai et c’est vrai à la fois. Fini le nutella, les pizzas, les hamburgers, les gâteaux à tout bout de champ…mais avec une alimentation saine on peut se faire des petits pancakes, des gaufres, des crêpes et autres plaisirs culinaires. Le net regorge de ces recettes qui permettent de manger healthy.

Il vous faudra apprendre à penser autrement et avoir une relation différente avec la nourriture. Et une fois de plus c’est dans la tête que tout se passe. De plus une fois de temps en temps, ou une fois par semaine manger ce qu’il vous plait sera une option possible, que vous choisirez de prendre ou pas, selon votre envie, vos objectifs.

 

Changer : la musculation, une arme redoutablement efficace

Alors je n’ai jamais été vraiment grosse. Il y a eu des moments ou j’étais plus ronde parce que tout simplement j’aimais bien manger. (c’est toujours le cas d’ailleurs).

Du coup j’ai fouillé dans mes archives pour vous montrer quelques photos de ces deux dernières années.

Certains diront que j’étais mieux avant, que je deviens trop musclée. Mais cela leur appartient. Si je devais demander aux autres de valider mes décisions, j’ouvrirai un sondage. Je sais ce que je veux et c’est donc à moi seule que je vais me référer pour savoir ce que je veux pour moi et pour mon corps.

Juillet 2015

Donc voici deux photos de juillet 2015. J’avais à peine commencé à faire quelques exercices chez moi avec deux pauvres haltères et un peu de fausse bonne volonté. Donc rien de catastrophique, je suis juste flasque et j’ai beaucoup de cellulite. J’ai commencé à en avoir assez quand je voyais mes cuisses trembler dangereusement quand j’étais en short ou en maillot de bain.  Mais voilà sur ces photos je suis quand même à mon avantage parce que chéri doux aime bien son modèle. Il  a pris soin de faire attention à ne pas mettre en évidence tous ses défauts. 😉

Juillet 2016 – Juin 2017

On est fin juin, c’est déjà beaucoup mieux. L’idée de la compétition est en train d’émerger. Un an de muscu 3 fois par semaine et avec un programme par un coach, une alimentation revue, ça donne des changements déjà assez sympathiques.

Octobre 2017

Première compétition et déjà là on voit le travail effectué.

Fin novembre 2017

Environ 5 semaines plus tard…je vois aussi des changements et je réalise à quel point ce n’est que le début du parcours…..

Les photos de la compétition sont sur Facebook et Instagram si vous voulez les voir. (au passage je vous invite à me suivre 😉 )  Voyez plutôt ces comparaisons dans un petit montage. Je crois que ça parle tout seul, taille, abdos, cellulite, forme des jambes, dos, bras :

Bilan :

Les filles et les garçons…ça demande du travail, de la rigueur, du temps, de l’argent…mais ça en vaut la peine….Je vous prépare un article ou un truc du genre , car je crois que ça va être long, avec plus de pistes pour que vous ayez envie de vous bouger une fois pour toute.

 

    6 commentaires

  1. Mathilde 6 décembre 2017 at 16 h 49 min Répondre

    Youpiiiii, quel plaisir de retrouver tes articles 😀
    Je ne peux maintenant laisser un commentaire aussi long que je le souhaiterai mais dans un premier temps: 1) tu étais déjà canon en 2015 -mon humble opinion; 2) qu’on ait ou non envie de tels changements pour soi même, cela force l’admiration et clairement, une fois de plus, tu illustres le principe selon lequel quand on veut, on peut.
    Je me replongerai asap dans les posts sur la définition des buts et les boards and co’!
    Merci encore pour avoir partagé avec nous cette aventure.
    Congrats and too many more competitions!!!

    • Emmanuellerun 9 décembre 2017 at 9 h 59 min Répondre

      Merci pour ton petit message Mathilde.
      Oui quand on veut on peut. Il faut entreprendre les actions nécessaires pour y arriver mais si on s’en donne les moyens et que c’est un objectif PREM, comme je l’ai exliqué sur mon blog on ne peut qu’y arriver.
      Tu me diras si tu utilises ce que j’ai proposé. 😉

  2. Viviane 7 décembre 2017 at 0 h 52 min Répondre

    Je suis tellement admirative devant ce parcours en si peu de temps!! Personnellement tu es une source d’inspiration 😍😍!! Bon il ne manque plus que la mise en application de tes précieux conseils hein!!!
    C’est en effet un plaisir de te retrouver aux travers de tes articles !!!

    • Emmanuellerun 9 décembre 2017 at 10 h 00 min Répondre

      Merci Viviane. Héhé! Oui oui la mise en application, c’est le nerf de la guerre! 😉
      Contente que tu me suives. A très vite. 😉

  3. Katy 8 décembre 2017 at 19 h 35 min Répondre

    Coucou! Heureuse de te lire sur ton blog!
    J’ai eu la chance de partager avec toi quelques moments de ces derniers mois, et il est clair que te suivre de prés, comme de loin à d’autres moments, à influencer très positivement ma relation avec le sport et l’alimentation. Bcp moins de craquages alimentaires, bcp moins de sucres le soir et bcp plus de sport. Pour l’instant j’ai trouvé un équilibre avec mes petites séances de sport quasi quotidiennes, mon alimentation moins sucrée, et je suis satisfaite de ce que je vois dans le miroir🙂.
    Tu es un modèle 😍 et je te remercie infiniment pour tout ce que tu partages sur ton blog.
    Peu importe la suite, tout ce chemin parcouru est admirable! BRAVO

Laisser un commentaire