Apporter du changement dans sa vie peut-être parfois plus facile que l’on imagine ….Lorsque l’on parle de changement il est facile de se sentir concerné….Oui j’ai changé de look, changé de coiffure, changé de boulot. Mais si on parle de changement réel ! C’est-à-dire  devenir une version améliorée de soi-même avec un mode de fonctionnement plus optimisé, plus favorable et qui nous permet d’être plus heureux au quotidien… En voilà un concept alléchant! Mais pour cela il faut faire quelque chose de différent, il faut amener de la nouveauté dans sa vie car si on fait toujours la même chose, on obtient le même résultat.

On a tous des choses que l’on voudrait améliorer dans nos vies, mais de là à passer le cap… La plupart du temps il faut un déclic, quelque chose qui dit « stoppe ça suffit ! ». Pour ma part j’en ai eu des moments comme cela. Mais ce n’était suivi de rien.  Juste l’envie de mieux mais je ne savais pas quoi faire pour que ça aille mieux. Dans mon parcours diverses choses m’ont permis de changer radicalement ma vie. Pour des grands changement parfois il suffit de faire de petites choses au quotidien et c’est ce que je me propose de partager avec vous dans cet article.

 

Évènement inter-blogueurs :

L’idée de cet article n’est en fait pas de moi. Elle m’a été soufflée par Guillaume Blondel , du blog « S’épanouir au quotidien ».  Cet article participe à son évènement inter-blogueurs .  Il  a proposé le thème « trois habitudes qui ont changé ma vie » et les blogueurs qui le souhaitent écrivent tous un article sur le même sujet. Cela permet aux lecteurs d’avoir des visions différentes sur la même problématique. Je vous laisse le soin de visiter son blog pour mieux comprendre de quoi il s’agit. En cliquant sur le lien suivant vous pourrez découvrir d’autres articles répondant au thème « trois habitudes qui ont changé ma vie » : (Clic)

 

Mon choix ne sera pas la musculation :

Je pourrai vous parler de la musculation car si vous me suivez depuis un moment vous savez déjà à quel point cela a changé ma vie. Faire marche arrière est pour moi inconcevable. M’entrainer régulièrement est devenu pour moi quelque chose de naturel. Résultat : je suis une femme épanouie et qui a plein de projets, rien ne peut m’arrêter et le sport a contribué à cet état d’esprit. Je n’ai pas toujours été comme ça. J’ai amélioré la personne que je suis, j’ai grandi au fur et à mesure. Jour après jour j’ai mis en place des petites habitudes, des petites actions. Rien de compliqué mais les avoir en tête et s’y tenir ont marqué pour moi une énorme différence. Pour ceux qui découvrent mon blog, je vous renvoie à mon article « Musculation : transformation? Oui…c’est possible »  qui vous permettra de voir à quel point le sport a apporté du changement dans ma vie.

Mais j’ai choisi trois de mes habitudes dont je ne vous ai pas encore parlé :

  • Les morning questions 
  • Prendre du temps pour moi 
  • Changer mon hygiène alimentaire 

Les morning questions

Il y a plus de dix ans maintenant (en 2006) j’ai découvert Anthony Robbins avec son livre « Puissance illimitée » . A ce moment là les choses n’étaient pas aussi médiatisées qu’aujourd’hui et pour trouver les autres produits qu’il proposait c’était compliqué et tout était en anglais… Mais j’ai fini par mettre la main sur ce qu’il appelait les morning questions, questions qu’il a ensuite livrées dans son livre « Puissance intérieure » et que l’on retrouve maintenant sous le nom de questions énergisantes dans son livre « Les onze lois de la réussite« .

Je vous donne en exemple trois questions d’Anthony Robbins, celles que je préfère…

Mais à quoi ça sert?

Ces questions, comme leur nom l’indique, sont à se poser le matin au réveil. Il s’agit de prendre le temps d’y répondre pour bien démarrer sa journée.  Il y en a plus que 3… Vous allez me dire ok tu es bien gentille mais je fais comment pour me souvenir de tout ça… Je n’ai jamais répondu à toutes ces questions même lorsque j’ai démarré. J’en choississais, 2 parfois 3. Mais rien que ça, ça oriente les pensées du matin et on n’a pas le temps de se focaliser sur la fatigue, la non envie d’aller travailler. Parce que oui, si on tourne en boucle là-dessus, sur les collègues qu’on a pas envie de croiser, sur les tâches qu’on a à faire, ça peut vite vous mettre le moral dans les chaussettes.

 

Comment j’ai personnalisé ces questions :

Puis avec le temps je me suis approprié ces questions et je les ai utilisées  à ma façon. Je n’ai pas forcément le temps de prendre un cahier et de répondre à ces questions chaque jour. Mais je l’ai fait, je me suis levée 15 minutes plus tôt pendant des mois. Ça a réellement changé ma vie. J’étais du genre grognon et pas efficace, je trainais des pieds et j’allais au travail la mort dans l’âme. Heureusement pour moi, retrouver mes élèves changeait mon état d’esprit. Mais quand même je démarrais mal ma journée et un rien suffisait à ruiner mon moral. Du coup j’ai pris l’habitude d’orienter mon esprit avec des questions plus productives.

 

Aujourd’hui je choisis ces questions, je choisis mon dialogue interne. Je ne laisse pas ma petite voix prendre le dessus, je choisis ce à quoi je pense. En fait je crois que je me pose parfois des questions mais surtout je me focalise sur les aspects de ma journée qui vont me faire du bien. Je vais chercher tout ce qui me met de bonne humeur.

 

Des exemples : 

  • Je mets de la musique qui me met la patate et qui je sais me donnera une envie folle de danser. Bon,  je mets un casque parce que je me lève plus tôt que chéri doux et lui pour le coup ça ne va pas lui booster sa journée de se réveiller avec une kizomba qui lui explose les oreilles.
  • Je me dis : « Miam! Je vais savourer mon merveilleux petit déjeuner ». Ou alors « ce midi je mange mon plat préféré ».
  • Quand je me sens fatiguée et pas enjouée… Je vais dans ma garde-robe en cherchant la tenue qui me fera me sentir jolie, celle qui je sais fera son petit effet.
  • Je me fixe un objectif que je suis sure d’atteindre pour pouvoir le fêter et me féliciter à la fin de la journée. Ça peut être aussi simple que de passer une bonne matinée avec mes élèves et ne pas avoir à me « fâcher » une seule fois… Et vous savez quoi ? Ça marche ! J’enseigne dans un collège dit difficile et je me fâche que très peu….
  • Et toutes sortes de choses qui me détournent de mon état peu favorable au réveil.

Les livres d’Anthony Robbins ont longtemps fait partie de mes livres de chevet. C’est lui qui a fait rentrer les techniques de développement personnel dans ma vie et depuis elles n’en sont plus jamais sortie et je n’ai pas l’intention de me séparer de cette habitude. J’ai depuis beaucoup plus d’astuces pour être au top et boostée mais les occasions de vous en parler ne manqueront pas.

 

Prendre du temps pour MOI, rien que pour MOI

 

Etre always au top : faire de ma petite personne une priorité

Ça semble égoïste ?? Oui et ça l’est….mais si je vais bien, si je me sens bien dans mon corps et dans ma tête, que je pète la forme, que je transpire des ondes positives,…qui va en profiter d’après vous ? Les gens qui m’entourent et donc par conséquent ceux qui vivent avec moi… et du coup si tout est au top chez moi, je peux leur offrir une compagnie de qualité, de la disponibilité et je peux même les « contaminer » avec mon bien-être.

Se faire du bien pour faire du bien aux autres 

Si vous n’êtes toujours pas convaincu…quand on ne va pas bien, quand on se sacrifie totalement pour les autres, qu’on fait passer leurs intérêts avant les nôtres…

Ce n’est qu’une question de jour pour qu’une belle dispute bien douloureuse éclate et qu’on finisse par lâcher à la personne qui partage notre vie, à nos enfants : « Oui mais moi j’ai tout sacrifié pour toi mon amour, pour vous mes chers enfants j’ai renoncé  à telle chose ou à telle autre »….et vous pensez sincèrement que lorsque l’autre reçoit ça en pleine figure qu’il va se sentir navré pour vous et vous faire de plates excuses…Non, car la plupart du temps les choses sont dites avec des mots qui blessent, des mots qui font mal et qui laissent des traces et du coup l’autre va lui aussi, en retour, vous renvoyer l’ascenseur et vous faire découvrir que lui aussi il en a laissé des choses de côté pour vous.

 

Alors STOP ! Occupez-vous de vous, faites de votre bien-être une priorité.

Bien entendu il ne s’agit pas de tomber dans l’excès inverse de s’occuper tellement de soi que l’on néglige totalement les autres. Les effets de bord risqueraient de ne pas être totalement positifs.

Chacun a sa vie et des choses à gérer… Mais trouver ne serait-ce que 15 minutes au moins 2 fois dans la journée pour faire quelque chose que pour soi, me semble être le minimum « vital ».

On a toujours le temps pour tout alors pourquoi se négliger?  Une activité sportive, un moment de détente, une sortie avec les copines, un film au cinéma, un bain moussant…. Peu importe ce que l’on choisit mais il faut trouver quelque chose qui nous permette de nous sentir bien, de nous retrouver ensuite plein de bonne humeur et de bonne énergie pour que les autres en profite.

On a du travail? Ne sera-t-on  pas plus efficace en étant détendu?

Pour ma part j’ai plusieurs casquettes : prof, formatrice et comptable dans notre société et maintenant blogueuse et  « athlète » dans le culturisme. Et vous savez quoi? Je disais avant que je n’avais pas le temps de faire de sport…. Aujourd’hui j’en fais tous les jours, voire deux fois par jour. J’ai toujours les mêmes responsabilités….et j’arrive toujours à tout faire. Je suis plus épanouie que jamais… Je me suis organisée autrement, j’ai crée ce temps pour moi. Et vous qu’allez-vous faire pour vous sentir bien?

 

Changer mon hygiène alimentaire :

 

La fin des régimes 

De nos jours la pression sociale quant au physique est relativement forte. Pour tous, mais surtout pour nous les femmes. Pour rentrer dans les standards il faut ressembler à une telle ou à telle autre, se maquiller, pas se maquiller, bref être jolie. Et la beauté a ses critères de poids et de silhouette.

Je crois que j’ai recommencé à respirer, à revivre le jour oú j’ai décidé d’arrêter les régimes, d’arrêter de vouloir maigrir et vite. J’en entends déjà quelques-unes dire mais de quoi elle parle ? Elle n’a pas de poids à perdre… Plus maintenant c’est vrai. Mais j’ai toujours lutté pour maintenir mon poids et j’adore manger. Avec la muscu tout ça s’est consolidé et installé et il n’y a pas de marche arrière possible me concernant. J’ai trouvé mon équilibre. Mais avant….pas manger, puis manger comme s’il y allait avoir la guerre demain, manger frénétiquement, grignoter. Je suis passée par toutes ses étapes qui, au final, finissent par installer une relation très malsaine avec la nourriture. On tombe dans la culpabilité, on finit par manger en cachette.

Un jour j’ai pris la décision que c’était terminé. J’ai commencé par enlever le gluten de mon alimentation. Pas par effet de mode…mais j’avais réllement des troubles intestinaux importants à cause du gluten. Et du coup ça a été très bénéfique. Plus de ballonements ni de problèmes de ventre. Et surtout ça m’a permis d’enlever facilement toutes les « cochonneries » : plus de biscuits, de viennoiseries, de pizzas et tous ces produits transformés.

Vers une alimentation saine et équilibrée: 

Aujourd’hui je fuis autant que possible les produits transformés. Je ne peux pas me permettre de manger Bio tout le temps à cause des prix. Mais j’ai changé ma façon de consommer.  Je ne dis pas que je ne mange plus du tout de gluten, mais très peu. J’ai appris à manger moins gras, moins sucré. Avec le sport tout cela s’est encore plus affiné.

Mes règles sont simples (quand je ne suis pas en préparation de compétition, car là ça répond à d’autres critères) : manger de tout mais en gérant les quantités. Autre règle très importante que j’ai mise en place : pour les repas ne pas sortir de table avec l’estomac prêt à exploser. Si je devais noter sur une échelle de 0 à 10, 0 étant vide au point de tomber dans les pommes et 10 étant plein au point de vomir, j’aime bien sortir de table à 7. Comme ça je sais que j’ai bien mangé mais pas trop. Je prends des encas, un à la mi matinée, un dans l’après-midi.

Je gère de près les matières grasses, les sucres et le sel. Le soir je mange plutôt des légumineuses que des féculents, mais quand j’en ai envie, j’en mange. De temps en temps je me fais un petit plaisir, un truc un peu moins sain ou équilibré. On ne va pas se mentir, souvent ce qui est gras et/ou sucré, c’est bon… Mais il y a des alternatives pour manger sain et bon. Du coup je mange de tout mais de façon raisonnée et raisonnable. Ma relation avec la nourriture est plus saine, mon corps et ma tête s’en porte plus que mieux et tout va beaucoup mieux.  Pas de frustration, pas de régimes. Juste un nouvel équilibre, une nouvelle façon de manger.

 

Vous connaissez maintenant trois des habitudes qui ont apporté du changement dans ma vie. Et vous? Quelles sont les vôtres?

 

Laisser un commentaire